mercredi 17 octobre 2007

L'Amérique est en panne

Ceci est une simple annonce de rien, destinée aux lecteurs qui s'intéressent au blogue America, et qui peut-être le trouvent bien inerte depuis un mois exactement.

Il me fallait écrire et relire, corriger et confirmer. Je l'ai fait. Cinq ou six billets bien propres sur eux, prêts à l'envoi, et sagement sauvegardés dans des clés et dans des boîtes.

Ainsi va la vie informatique que le dernier fichier enregistré s'est trouvé endommagé, ce qui ne l'a pas empêché d'écraser les sauvegardes précédentes. Mes tentatives pour le récupérer n'ont abouti qu'à écraser les sauvegardes antérieures lisibles avec des sauvegardes antérieures endommagées. Résultat: deux semaines d'écriture envolée. Et contrairement à ma prudence habituelle, je n'avais rien imprimé.

C'est donc ma mémoire qui va devoir se pencher sur la feuille blanche et tout recommencer à zéro car ce sait ce qu'elle vaut, ma mémoire. Pour une fois que j'avais été génial.

Ceux qui ont envie de se consoler pourront aller chez Théolone qui n'en a pas fini avec ses insanités hors de saison, quitter les grands espaces continentaux pour une île de discorde, les hangars géant pour des chapelles microscopiques.

Je suis découragé par l'hostilité du monde cruel et par cette vallée de larmes que personne ne m'aime, même pas mon ordinateur préféré ; cette dernière phrase est juste destinée à provoquer le seul commentaire que je suis en mesure d'accepter sans censure sauvage, je ne le fais pas dire:

Mais si, on t'aime.

Merci, je ne vous le fais pas dire. A bientôt.

.

Enregistrer un commentaire