vendredi 31 mars 2006

EUROPE 7 - Le vent du large.

Il paraît que la charte des droits fondamentaux est du vent, un catalogue de bonnes intentions pour rouler le gogo dans la farine de l’ultra machin. Ils le disent tous, ceux qui veulent noyer leur chien. Et la déclaration des droits de l'homme et du citoyen en 1789, c'était du vent aussi peut-être, une déclaration d'une page, pensez donc ma pauv' dame, juste une petite page d’écriture faite sur un bout de papier un soir de juillet.

Ce n'était ni une constitution, ni une directive, ni une partie I II ou III de quoi que ce soit, même pas une loi, juste une déclaration d’une page. Je n’invente rien, c’est son titre, déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Ni foi ni loi, ni constitution, ni paperasse pesante.

C'était du vent. La charte que nos beaux nons de cafards méprisent la bave aux lèvres, ils vont la jeter au panier comme en 1789 ils auraient méprisé la déclaration de droits de l'homme et du citoyen au motif qu'elle évoque le droit de propriété (art.17, si j'ai bonne mémoire), par exemple, au motif que ce n’est qu’une page, au motif que c’est juste du déclamatoire, pas du trébuchant, à n’importe quel motif car finalement qu’importe le motif pourvu qu’on ait l’ivresse.

Il en a balayé, des cafards, ce vent là, depuis deux siècles. Alors vite, faisons le taire, et fermons portes et fenêtres, il pourrait y avoir des courants d'air.

Europe 8 à suivre
Envoyé le 26/05/2005.

Enregistrer un commentaire