jeudi 13 décembre 2007

Billie, Cathie, Edie (2).


_________________


Les terriennes ne permettent pas que l'on se taise. Mes chanteuses sont des terriennes.

Les chanteuses. Toutes les chanteuses. De Suzy Delair à Elizabeth Kontomanou. De Bessie Smith à Axelle Red. De Cora Vauquaire à Céline Dion.

Non. Pas Céline Dion.

_________________________

Pouf pouf. Je recommence.

De Cora Vauquaire à Émilie Loizeau. Toutes les chanteuses ou presque. La dernière en date qui est tombée dans mon escarcelle est Stacey Kent.

Deux mots nécessaires qui chaque fois me mettent au pied du mur, lorsqu’elles me chantent à l’oreille : sensualité et précision. De Rose Murphy à Marilyn, en passant par la Lorraine (Patricia Kaas) et par l'Égypte (Natacha Atlas). Par l'Azerbaïdjan (Aziza Mustapha Zadeh). En veux-tu en voilà, des noms des noms des noms.


♥♥♥♥

Une marée de chanteuses sensuelles et précises, autour de moi, qui me soulèvent et m'emportent, dans tous mes états. Lesquelles pourrais-je sans honte oublier de citer, lesquelles ne pas choisir. Juliette la Greco, Juliette tout court, Marianne James, Aretha, Callas, Berganza, il ne faut pas les oublier les grandes voix de l'Opéra, non, pas Stich-Randall ni la Tête Noire, il faut bien en écarter quelques unes au risque de défriser Kozlika, mais je garde Reri Grist et Crespin, bien au chaud contre moi, je garde Barbara et la Thebaldi, Ella Fitzgerald dois-je même le dire, la Vaughan, Vaune pour qui l'aime, bon j'arrête.

♥♥♥♥

Autant dire de qui je ne veux pas. Piaf par exemple. Ce n'est pas la même galère, mais rien n'y fait, rien de rien non je ne regrette rien. Sylvie Vartan. La poupée de cire. La plupart des poupées de cire qui passent et partent, et les gonflettes du jour, ou de la veille. Gros seins et voix d'anorexique, ou voix tonitruante de pacotille. Pas de précision et pas de sensualité. De la pornographie musicale. Je ne nommerai pas davantage.


♥♥♥♥

Je ne les mets pas dans le même panier, celles qui ne me font rien. Mais elles ne me font rien, voilà tout. Et je garde toutes les autres, de Françoise Hardy à Victoria de Los Angeles.

Un jour, je vous parlerai des chanteurs. Aussi.

Posté en commentaire de Clopine le 11 décembre 2007 à 00:00

Enregistrer un commentaire