vendredi 8 décembre 2006

HISTOIRE DE MARIE & BERTRAND - L’animal et l’exigence.‎ ‎5/10.‎

L’animal et l’exigence. 5/10.

Que ce jour là je suis retourné à mon état animal d’où cet amour aurait dû me faire sortir, une régression pour une transgression ; qu’en réalité je n’aimais pas, on pourra donner tous les noms qu’on voudra aux pulsions qui me rendaient cette femme indispensable, mais d’amour point ; qu’elle seule probablement m’aimait d’un amour sans retour et soudain devenu sans espoir.

Consciemment ou non je suis trop maladroit pour le savoir et trop prudent pour le dire, elle avait voulu vérifier que j’aimais ou que je n’aimais pas. Pour être servie elle a été servie, mais il lui fallut encore six mois pour se décider à partir, c’est dire qu’elle m’aimait.

Quoi qu’elle ait dit ou fait, bien sûr je ne me souviens de rien, je n’avais pas à la frapper. Je suis aujourd’hui très ferme sur cette certitude, j’en ai peu mais en voici une : aimer exige d’être capable d’accepter sans coup férir ce que dit ou fait celui ou celle qu’on aime, aimer exige d’accepter qui il est, qui elle est. Aimer est d’abord une exigence.

Premier envoi le 19 novembre vers 19h43. #6/10 à suivre.

Enregistrer un commentaire