mercredi 13 décembre 2006

HISTOIRE DE MARIE & BERTRAND - L’animal, le retour.‎ ‎7/10.‎


L’animal, le retour. ‎ #7/10.





Il y aurait beaucoup à dire sur l’animalité.



J’en fais ici une sorte d’état initial, originel, infantile ; est-ce bien raisonnable ? Et ne serait-ce pas un mauvais procès fait aux animaux ? Il me faut poursuivre sans trop me disperser, alors je garde cette animalité là comme repoussoir, une allégorie de l’infâme ; je demande que le règne animal me le pardonne ; je promets que pour marquer notre péché originel, je trouverai un jour autre chose que vous autres, bêtes féroces et innocentes.



Ne me faites pas dire que les aboiements d’insultes et les discours humiliants sont légitimes, permis, tolérables, et tant qu’on y est souhaitables on ne prête qu’aux riches ; aucun ne l’est et sous aucun prétexte. A répéter cent fois. Tant qu’il s’agit de mots, nous restons humains, pitoyables et ridicules peut-être, mais la gangue originelle ne se referme pas encore. Disputes, cris, éructations, invectives nous laissent exsangues, mais humains.



Alors, voilà, chers Maîtres. Il n’est pas d’argument de colère amoureuse qui tienne devant un seul coup de main, ou de pied.



Premier envoi en ligne le 23/11/2004 vers 14h51. # 8/10 à suivre.

Enregistrer un commentaire